Illusion Doptique Jesus Explication Essay

Peut-on toujours croire ce que l’on voit ?

A la différence du rayon vert et des mirages, certaines images perçues par notre œil peuvent s’avérer inexactes. C’est ce que nous appelons une illusion d’optique. Cette erreur d’interprétation a lieu au sein du système visuel humain (œil + cerveau) et est également due au vécu de chaque individu (son âge, ses apprentissages dans la vie, les images stockées au sein de sa mémoire etc.). Après vous avoir expliqué comment une image se forme dans notre cerveau et comment celui-ci nous en donne une représentation parfois erronée, je testerai votre système visuel à travers différentes illusions.

Comment se forme l’image ?

Au moment où vous lisez cet article, les images que vos yeux voient traversent tour à tour la cornée, l’humeur aqueuse, le cristallin et le vitré avant d’atteindre la rétine, où tous les rayons lumineux qui constituent ces images convergent. En effet, c’est sur la rétine que se forme ce que vous regardez, mais c’est le cerveau qui vous en donne une représentation.

La rétine est constituée de milliards de cellules. Chaque cellule examine une petite zone rétinienne et code la couleur, le mouvement, l’orientation et la profondeur qui lui sont associés. L’information est alors transformée en signal dit « neuronale » afin de pouvoir être analysée par le cerveau. Elle est ainsi transmise à la partie visuelle du cerveau (le cortex visuel) grâce au nerf optique. Le cerveau reçoit donc des milliards de signaux provenant des cellules de la rétine. L’analyse et la reconstitution de l’image peuvent alors commencer et c’est à ce niveau que des erreurs peuvent apparaître.

Les illusions géométriques

La plupart des illusions sont dues à une mauvaise interprétation des éléments situés autour de la zone observée. Le cerveau va alors avoir tendance à amplifier les contrastes, à créer des couleurs, des perspectives et des mouvements pour essayer de mettre du sens à ce qu’il « voit ».
Voici quelques exemples :

La grille d’Hermann

Grille d’Hermann. Crédit photo : Paaliaq

Voyez-vous les points gris apparaître aux intersections entre deux lignes blanches? Fixez maintenant une des intersections et vous verrez qu’elle n’est pas grise, mais blanche.
Le cerveau a tendance à adapter l’information en fonction du milieu environnant. Ici, les intersections sont entourées de plus de noir que les lignes. On les voit donc légèrement grises. Alors, pourquoi paraissent-elles blanches en les fixant? Et bien, tout simplement parce qu’à ce moment là, ce sont les cellules centrales de la rétine qui interviennent. Or, ces cellules font beaucoup moins de correction par rapport à l’environnement.
Voici une autre illusion basée sur le même principe : les deux carrés sont du même rouge. Et pourtant celui de droite parait plus clair que celui de gauche, tout simplement à cause de la couleur rouge de l’arrière plan.

L’illusion de Titchener
Cette illusion montre à nouveau que le cerveau peut être trompé par les éléments situés autour de l’image observée. Ici, ce ne sont plus les couleurs qui trompent nos yeux mais la taille. En effet, la grandeur apparente des éléments les plus grands est surestimée par comparaison aux plus petits, et inversement. Le cercle noir de gauche nous parait donc plus petit que celui de droite alors que leurs tailles sont identiques.

L’illusion de Müller-Lyer
 Quelle ligne verticale vous semble la plus longue?
Ici, ce sont les angles qui permettent d’expliquer pourquoi la 1ère ligne nous semble plus grande que la 2e qui nous semble quant à elle plus grande que la 3e, alors que leurs longueurs sont identiques. Notre cerveau a en effet tendance à surestimer les côtés d’un angle obtus (angle supérieur à 90°) et à sous-estimer ceux d’un angle aigu (angle inférieur à 90°).

A présent, penchons-nous sur des illusions très surprenantes, dont la cause est la persistance rétinienne…

La persistance rétinienne

Regardez la bouche de Marylin Monroe (celle sur fond rouge) pendant 20 secondes. Puis regardez le fond blanc dessous. De quelle couleur vous semble être le visage de Marylin?

Regardez fixement les 4 points au milieu de l’image jusqu’à ce que celle-ci devienne blanche (environ 25 secondes)… Quel visage voyez-vous apparaitre?

Le visage de Marylin tournant au bleu-vert sur la première illustration et l’apparition du visage de Jésus sur la deuxième s’expliquent par un phénomène appelé « persistance rétinienne » : lorsque l’image se forme sur la rétine, elle ne disparait pas immédiatement mais reste « imprimée » une dixième de seconde. La rétine est, je vous le rappelle, constituée de milliards de cellules. Certaines de ces cellules sont sensibles à la luminosité tandis que d’autres sont sensibles aux couleurs primaires (le rouge, le vert et le bleu). Quand on fixe longuement le visage de Marylin sur fond rouge, les cellules sensibles à cette couleur vont saturer. En regardant le fond blanc du dessous, seules les cellules sensibles aux couleurs verte et bleue vont alors continuer de « travailler » et recréent alors la couleur complémentaire du rouge, à savoir, le cyan (= mélange de bleu et de vert). L’explication du visage de Jésus repose sur le même principe. Les cellules sensibles à la luminosité, c’est à dire à toute la zone blanche, saturent. Lorsque seul le fond blanc subsiste, la partie saturée nous semble grise et apparait alors le visage de Jésus.

L’illusion qui suit est, pour moi, la plus incroyable. Elle fait partie des illusions dites de mouvement car leurs danses permanentes sont en réalité un mensonge. En effet, rien ne bouge! Différentes hypothèses sur l’explication de cette illusion existent, mais je vous ferai part de celle qui me convint le plus.

Les serpents tournants

Les serpents tournants – Source : Ophtasurf

A quoi est du ce mouvement incessant mais illusoire de ces serpents s’enroulant sur eux-mêmes ? L’agencement des couleurs et de la luminosité permettrait d’expliquer cette incroyable illusion tournoyante. Les cellules de la rétine mettent un certain temps avant de coder toute l’image. Elles se consacrent dans un premier temps à la luminosité (c’est-à-dire au blanc et au noir) avant de s’attaquer à la couleur (le bleu et le vert dans le cas de cette illusion). En se basant sur cette logique, le mouvement des « serpents tournants » devrait aller de la zone la plus sombre (la partie noire) vers la zone un peu moins sombre située à ses côté (l’ovale bleu), et de la zone la plus lumineuse vers celle un peu moins lumineuse (l’ovale vert). Regardez à nouveau l’illusion et vous verrez qu’effectivement, le mouvement va du noir vers le bleu et du blanc vers le vert.
Pour d’autres impressionnantes illusions de mouvement, je vous invite à cliquer ici : Abricocotier.fr 

Les illusions artistiques

De nombreux artistes s’amusent à peindre délibérément des œuvres ambiguës. En effet, les illusions que je vais vous montrer ici ne sont pas dues à une mauvaise interprétation du cerveau, mais sont belles et bien la création d’un peintre qui a voulu en toute conscience vous tromper.

J’aimerai finir cet article en soulignant que ces erreurs ne sont pas forcément perçues de la même façon pour chacun d’entre nous. En effet, l’aire cérébrale de la vision communique continuellement avec les aires cérébrales de la mémoire et du langage. L’illusion est donc également due au vécu de chaque personne, à sa culture. Voici un exemple assez explicite…

Que voyez-vous sur cette illustration? Montrez la à présent à un enfant de moins de 10 ans. Oui allez-y! Ils ne visualiseront pas la même chose que nous. Des chercheurs ont en effet montré que l’esprit de jeunes enfants n’ayant pas d’image mentale accordée à un tel scénario, ils visualiseront 9 dauphins et non pas un couple… La preuve ci-dessous!

Pour continuer un peu à se laisser berner par notre cerveau :
Ophtasurf
1001expériences
TPE Illusions d’optique

 

Amélie Cabasse

Ce contenu a été publié dans Physique par Amélie Cabasse, et marqué avec Cerveau, Cortex, Illusion, Image, Oeil, optique, perception, Physique, rétine, Science, vision. Mettez-le en favori avec son permalien.

Мостовая стремительно убегала назад в нескольких дюймах внизу. Он окончательно протрезвел. Ноги и плечо ныли от боли.

0 Thoughts to “Illusion Doptique Jesus Explication Essay

Leave a comment

L'indirizzo email non verrà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *